Présentation de l'axe Santé

Présentation : 

            Face aux prévisions établissant une hausse des dépenses de santé à hauteur de 3 points de PIB à l’horizon de 2060, les chercheurs de la Chaire TDTE se sont engagés pour trouver les solutions pérennes du financement de la santé. Soucieux de préserver la solidarité intergénérationnelle, les membres de la Chaire ont pour objectif de rééquilibrer l’effort du financement du système de santé entre les générations (Lorenzi, J-H ; Villemeur, A ; Xuan, H. France, Le désarroi d’une jeunesse. Eyrolles,2016). A partir de leur modèle de croissance macroéconomique inédit, MELETE, les chercheurs Xavier Chojnicki, Jérôme Glachant et Lionel Ragot déterminent les impacts des différentes modalités de financement de la protection sociale sur la croissance économique et le bien être des générations (Chojnicki, X ; Glachant, J ; Ragot, L. L'impact du financement de la protection sociale sur la croissance, 2013.Chaire TDTE). La pertinence du modèle MELETE permet aujourd’hui de poser un débat chiffré et documenté sur la définition du modèle optimal de financement des dépenses de santé. Les chercheurs Lionel Ragot et Xavier Chojnicki sont capables de raffiner les impacts du modèle de financement sur le bien être par génération et par niveau de qualification.  En 2016, après avoir identifié les déterminants du départ à la retraite sur la santé (Barnay,T. Quelles trajectoires pour le financement intergénérationnel de santé des seniors après la retraite ? L’effet des conditions de travail et de vie.2016, Chaire TDTE) et déterminé l’impact des dépenses de santé sur l’économie française (Chojnicki, X ; Delattre, E ; Ragot, L. L’impact des dépenses de santé dans une économie vieillissante.2016. Chaire TDTE), la Chaire TDTE s’attelle à rendre à nouveau équitable, via la fiscalité, le financement de la santé. 


Abstract : 

            Facing predictions of increase in health expenditure by up to 3 percentage points of the GDP by 2060, researchers at the Chaire TDTE are commited to finding long-term solutions to health care financing. Concerned about preserving intergenerational solidarity, the Chaire's members seek to re-balance the financing of the health care system between generations (Lorenzi J-H, Villemeur A; Xuan H., France, le désaroi d'une jeunesse. Eyrolles, 2016). Using their unprecedented macroeconomics growth model, MELETE, researchers Xavier Chojnicki, Jerôme Glachant and Lionel Ragot are determining the effects that different types of social pretection financing will have on economic growth and generational well-being (Chojnicki X. ; Glachant J.; Ragot L., L'impact du financement de la protection sociale sur la croissance. Chaire TDTE, 2013). The pertinence of the MELETE model allows us to have a quantitative and documented debate on the optimal model to finance health expenditures. Researchers Lionel Ragot and Xavier Chojnicki can refine the model's effects on well-being according to generation and level of qualification. In 2016, after having identified the determining factors of retirement as they affect health (Barnay T., Quelles trajectoires de santé des seniors après la retraite? L'effet des conditions de travail et de vie. Chaire TDTE, 2016) and having determined the impact of health expenditures on the French economy (Chojnicki X.; Delattre E.  ; Ragot L., L'impact des dépenses de santé dans une économie vieillissante. Chaire TDTE, 2016), the Chaire TDTE, using taxation, will now attend to making health care financing equitable once more.