Résultats Axe Épargne Retraite

Présidentielle 2017 : 5 des 11 propositions pour l'économie sur Slate proviennent de la Chaire TDTE

Présidentielle 2017 : 5 des 11 propositions pour l'économie sur Slate proviennent de la Chaire TDTE

le 21 mars 2017 par Chaire TDTE ,
"Vers une «vraie» réforme des retraites?" par Alain Villemeur : http://www.slate.fr/story/141053/vraie-reforme-des-retraites
En savoir plus

Réformes des retraites

le 14 décembre 2016 par Audrey Desbonnet - Thomas Weitzenblum ,
Les études du Comité d’Orientation des Retraites (COR) prévoient la baisse relative des pensions par rapport au salaire moyen dès les prochaines années et durant les prochaines décennies. Cette prévision est caractéristique de la plupart des scénarios réalistes de croissance et de productivité envisagés par le COR. Dans ce contexte, la Chaire TDTE a envisagé la mise en place d’une épargne-retraite obligatoire se traduisant par la création d’un fonds de capitalisation publique permanent.Audrey Desbonnet...
En savoir plus
Vieillissement de la population, comportement d’épargne et inégalités

Vieillissement de la population, comportement d’épargne et inégalités

le 17 février 2016 par Audrey Desbonnet - Claire Loupias - Thomas Weitzenblum ,
Le vieillissement de la population et la hausse du ratio retraités par actifs pèsent sur le déficits des caisses retraites. Des réformes seront irrémédiablement mise en oeuvre à l'avenir pour corriger ces déficits, que ce soit par le recul du départ à la retraite, la hausse des cotisations ou la baisse du ratio de remplacement.Audrey Desbonnet, Claire Loupias et Thomas Weitzenblum s'intéressent ici aux incidences sur l'épargne longue en France de ces réformes. 
En savoir plus
Vers une épargne-retraite obligatoire en France ? Enjeux de la transition

Vers une épargne-retraite obligatoire en France ? Enjeux de la transition

le 13 janvier 2016 par Didier Folus ,
Le système de retraite par répartition français, s'il était efficace pendant les Trentes Glorieures, est aujourd'hui dépassé et le déficit se creuse. La part contributive ne suffit pas à financer les prestations, ce qui nécessite une participation croissante de l'Etat (via l'impôt) et de la dette. Cette structure du financement de notre financement des retraites a un cout, de plus en plus élevé.Didier Folus imagine ici comment une transition vers un système de retraite mixte incorporant une part...
En savoir plus

Inégalité entre générations : Baisse du taux de remplacement entre les générations 1936 et 1946

le 28 septembre 2015 par Chaire TDTE ,
L’un des objectifs de tout système de retraite, est de garantir aux retraités un niveau de ressources adaptées à leur activité professionnelle passé. Généralement, le taux de remplacement du salaire moyen nous permet de mesurer cela. Cependant, selon une étude publiée par la Drees, le 24 Juillet 2015, le taux de remplacement médian du salaire par la pension de retraite a diminué de 6 points entre les générations nées en 1936 et celles de 1946. Ainsi, pour les retraités du régime général, avec une...
En savoir plus

Ce que pensent les jeunes du système de retraite français

le 28 septembre 2015 par Chaire TDTE ,
Une étude réalisée par Amundi et TNS Sofres démontre que les jeunes salariés (25 à 34 ans)  sont conscients que leurs choix financiers d’aujourd’hui impacteront leur qualité de vie de demain. Dans les faits, ils sont néanmoins très peu nombreux à préparer financièrement leur retraite et attendent de leur entreprise qu’elle les accompagne dans cette démarche. Seulement 1 jeune (25-34 ans) sur 4 a commencé à préparer sa retraite. La préparation à la retraite arrive en 3ème objectif d’épargne (et représente...
En savoir plus

Dix réformes pour un système de retraité efficient

le 24 septembre 2015 par Chaire TDTE ,
Une étude menée par CFA Institute (Chartered Financial Analyst), association internationale des professionnels de l’investissement, propose dix réformes majeures pour la mise en place d’un meilleur système de retraite. Les propositions de cette étude touchent différents axes de l’ensemble du système des retraites, son mécanisme de financement,  notamment le niveau de contribution (cotisations salariales et patronales).  Le même rapport souligne que les allocations de retraite devraient être axées...
En savoir plus
Faut-il repenser l'épargne retraite en France ? (2015)

Faut-il repenser l'épargne retraite en France ? (2015)

le 3 mars 2015 par Chaire TDTE ,
L’épargne retraite, collective ou individuelle, est quasi inexistante en France, contrairement à bien d’autres pays. Le contrat social de 1945 compte pour beaucoup dans cette exclusivité du système par répartition. Les réformes paramétriques, souvent douloureuses, se sont montrées incapables par leur multiplicité d’adapter ce régime au contexte actuel, en particulier à l’allongement de la durée de la vie. Et s’il fallait, une fois pour toute, introduire un deuxième pilier, un régime par capitalisation...
En savoir plus
Tous égaux face à la retraite ? L'efficacité des réformes en termes d'équité et de financement (2014)

Tous égaux face à la retraite ? L'efficacité des réformes en termes d'équité et de financement (2014)

le 9 mai 2014 par Chaire TDTE ,
A l'horizon 2030, le niveau de vie des retraités devrait connaître un important recul par rapport à celui des actifs. Les disparités grandissantes et la complexité des barèmes du système de retraites alimentent le soupçon d'un manque d'équité de traitements, aussi bien entre les générations qu'à l'intérieur d'elles. Le défi d'une réforme du système des retraites est de trouver un équilibre entre logique contributive et logique redistributive, c'est-à-dire mettre en place un système aisément pilotable...
En savoir plus
Quelle épargne-retraite en  France ? Une proposition out of the box

Quelle épargne-retraite en France ? Une proposition out of the box

le 11 avril 2014 par Didier Folus ,
Le système de retraite français fondé quasi-exclusivement sur un mécanisme de répartition va voir son déficit s'accroître avec la hausse de la proportion des retraités par rapport à la population active, et les pensions risquent de se réduire. Didier Folus imagine la place que pourrait prendre un mécanisme capitalisation dans un nouveau système de retraite mixte, avec % de capitalisation 10% et 90% de répartition. Ce système alliant répartition et capitalisation permettrait aux retraités de limiter...
En savoir plus
La gestion de l'épargne-retraite à long-terme : Attention au cadre prudentiel réglementaire !

La gestion de l'épargne-retraite à long-terme : Attention au cadre prudentiel réglementaire !

le 11 avril 2014 par Chaire TDTE ,
A l'heure où la France semble se diriger irrémédiablement vers un financement mixte de son système de retraite alliant répartition et capitalisation, Philippe Foulquier met en lumière les enjeux liés au cadre prudentiel qui réguleront l'utilisation des épargnes-retraites.Les règles Solvabilité II, ainsi que la Directive Omnibus II (qui vise à établir l'installation de Solvabilité II de façon progressive), prennent du temps à se mettre en place. Cet article analyse l'étude d'impact LTGA (Long-Term...
En savoir plus
Doit-on mettre en œuvre de nouveaux produits d'épargne pour financer la retraite ? (2014)

Doit-on mettre en œuvre de nouveaux produits d'épargne pour financer la retraite ? (2014)

le 11 avril 2014 par Didier Folus ,
En 2011, l'épargne-retraite représente un volume de 6 à 7 milliards d'euros, sur un total de 280 milliards pour l'ensemble du système de retraite. C'est trop peu, et Didier Folus nous propose ici un moyen d'introduire progressivement une part de retraite par capitalisation qui atteindrait à terme 10%.L'avantage de ce système est qu'il pourra financer l'économie. Philippe Foulquier présente les implications de la nouvelle directive Solvabilité II sur l'utilisation de ces ressources.
En savoir plus
Retraites et analyse comptable des facteurs du vieillissement : un peu d’histoire et un peu de prospective

Retraites et analyse comptable des facteurs du vieillissement : un peu d’histoire et un peu de prospective

le 15 octobre 2013 par Didier Blanchet ,
Didier Blanchet, chef du département des études économiques d'ensemble à l'INSEE et chercheur associé à la Chaire, offre à la Revue Française de Comptabilité son analyse du phénomène du vieillissement en France ainsi que son impact sur les retraites. A plusieurs reprises courant 2013, Didier Blanchet a exposé, conjointement avec Antoine Delarue, ses travaux sur le système des retraites en France : 'Les pistes de réforme du système de retraite et leurs impacts sur le niveau de vie des générations',...
En savoir plus
Place de l'épargne retraite dans le système financier

Place de l'épargne retraite dans le système financier

le 11 octobre 2013 par Jérôme Glachant ,
L'épargne-retraite constitue une ressource financière considérable pour réaliser des investissements à long horizon, susceptible de dégager des rendements au niveau microéconomique ainsi que de la croissance au niveau macroéconomique. Le système financier, dans son fonctionnement actuel, est accusé d'introduire un biais "court-termiste" à ces investissements.Jêrome Glachant analyse ici la formation et les caractéristiques de ce biais "court-termiste" avant de proposer des politiques publiques pour...
En savoir plus
Le rôle de l'épargne retraite dans le financement de l'économie (2013)

Le rôle de l'épargne retraite dans le financement de l'économie (2013)

le 11 octobre 2013 par Chaire TDTE ,
L’épargne retraite représente une solution pour atténuer le pension gap. Encore faut-il qu’elle soit recyclée sur des placements à long terme par des institutions dont c’est la vocation. Les deux obstacles sont le comportement des ménages qui privilégient l’immobilier et la liquidité et une architecture défectueuse du financement à long terme. A les surmonter, l’épargne retraite pourrait être dirigée vers l’économie réelle et profiter à la croissance.Intervenants : Thomas Weitzenblum, Jerôme Glachant
En savoir plus
Le rôle de l'épargne-retraite dans le financement de l'économie : la constitution de l'épargne

Le rôle de l'épargne-retraite dans le financement de l'économie : la constitution de l'épargne

le 10 octobre 2013 par Thomas Weitzenblum ,
La baisse possible du taux de remplacement du système retraite, soit le niveau de prestations par rapport aux cotisations, conduit les français épargner plus fortement pour compenser les baisses de revenu anticipées. Ainsi, le système de retraite par capitalisation se met de facto en place sans la participation directe de l'Etat.La question de savoir si ces épargnes privées sont suffisantes reste ouverte. Thomas Weitzenblum avance que l'Etat pourrait ici jouer un rôle clé en favorisant l'adhésion...
En savoir plus
Pour une réforme structurelle des retraites (2013)

Pour une réforme structurelle des retraites (2013)

le 4 octobre 2013 par Chaire TDTE ,
Jusqu’à présent, le système de retraites français a fait l’objet de réformes paramétriques, ponctuelles et partielles. Ces réformes se sont contentées de modifier les valeurs numériques des différents coefficients intervenant dans le calcul des retraites mais sans changer la nature des formules servant à ces calculs. Les réformes des retraites conduites de 1993 à 2013 ont toutes été de ce type et laissent non résolus deux points qui appellent une réflexion structurelle : la transparence et la dépendance...
En savoir plus
Les pistes de réformes du système de retraite et leurs impacts sur le niveau de vie des générations (2013)

Les pistes de réformes du système de retraite et leurs impacts sur le niveau de vie des générations (2013)

le 14 juin 2013 par Chaire TDTE ,
Améliorer la transparence et le pilotage du système de retraite français sont des objectifs désormais largement partagés. Deux voies sont possibles : soit par aménagements successifs, soit par des réformes systémiques d'ensemble.Ce séminaire présente des scénarios du deuxième type, mais il pourra aussi éclairer des démarches du premier type : bien connaitre les propriétés des différents systèmes cibles peut en effet aider à planifier une politique d'aménagements graduels. On s'intéresse aux deux...
En savoir plus
1993, 2003, 2010 : des réformes efficaces ?

1993, 2003, 2010 : des réformes efficaces ?

le 14 juin 2013 par Didier Blanchet ,
Le Conseil d’orientation des retraites (COR) a publié fin 2012 le résultat d’un nouvel exercice de projection. En 2020, il serait compris entre 20,8 à 24,9 milliards d’euros, soit entre 0,9 et 1,1% du PIB prévu pour cette date. Ces chiffres ont pu être interprétés comme une nouvelle preuve que les réformes ont largement été inefficaces. Cette lecture est erronée : si l’on regarde au-delà de ce moyen terme, ces nouvelles projections appellent une lecture assez différente.Surtout, le scénario médian...
En savoir plus
Mettre en oeuvre une réforme systémique

Mettre en oeuvre une réforme systémique

le 14 juin 2013 par Antoine Delarue ,
Le régime unique en points est un serpent de mer qui revient à chaque réforme mais dont il faut d’abord mesurer l’irréalisme en l’état actuel des choses. Certes, la pluralité apparente des régimes ne doit pas masquer la prépondérance de l’un d’entre eux, à savoir le régime général qui pèse près de 60% des cotisations et 53% des prestations.Selon les tenants du régime unique en points, il suffirait de faire passer le régime général en points puis de l’amener à absorber les autres régimes. Cependant,...
En savoir plus
L'épargne-retraite institutionnelle en France : nouveaux enjeux

L'épargne-retraite institutionnelle en France : nouveaux enjeux

le 15 avril 2013 par Chaire TDTE ,
Solvabilité II pourrait entrée en application au plus tôt début 2016, et remplacera alors Solvabilité I. Solvabilité II propose une approche qui se focalise sur la majorité des risques auxquels est confrontée une société d’assurance.Un des changements majeurs de la nouvelle directive est le traitement des risques de marché. Alors que le choix des actifs par les sociétés d’assurance est, sous Solvabilité I, contraint généralement par les Codes des Assurances nationaux, cette nouvelle norme européenne...
En savoir plus
L'impact du vieillissement sur la gestion de l'épargne retraite (2013)

L'impact du vieillissement sur la gestion de l'épargne retraite (2013)

le 15 avril 2013 par Didier Folus ,
L'épargne-retraite reste un mécanisme sous-utilisé, mais qui va sans doute se propager car les prochains retraités auront sans doute besoin de revenus complémentaires. Les intervenants se sont ici intéressés aux actifs dans lesquels les fonds d'épargne-retraite investissent. L'objectif est de réaliser des investissement très sûrs mais également d'obtenir un minimum de rentabilité. Du point de vue de l'Etat, il faut favoriser l'orientation de ces ressources dans le financement de l'économie.
En savoir plus
Retraites : vers l'équilibre en longue période ?

Retraites : vers l'équilibre en longue période ?

le 14 février 2013 par Didier Blanchet ,
Les projections conduites en 2012 par le Conseil d’orientation des retraites (COR) laissent encore apparaître de forts déficits des régimes de retraites à court et moyen terme : leur résorption sera certainement au centre de la réflexion annoncée pour 2013. En revanche, les scénarios médians de ces projections prévoient une situation presque stabilisée à l’horizon 2050-2060. Peut-on en conclure que les problèmes qui restent à traiter ne sont plus que temporaires ?Institut Politiques Publiques, Février...
En savoir plus
Le financement de la protection sociale

Le financement de la protection sociale

le 27 juin 2012 par Jérôme Glachant - Lionel Ragot - Xavier Chojnicki ,
La "taille de la protection sociale" atteint en France un tiers du PIB et pèse sur les incitations individuelles à la fois par la nature des dépenses et des transferts et par celle des prélèvements obligatoires nécessaires à son financement. Un exercice comptable de projection des dépenses et des recettes ne suffit pas à chiffrer l’impact du vieillissement sur le devenir de la protection sociale et les ajustements nécessaires à sa soutenabilité. Afin de quantifier les effets du vieillissement démographique...
En savoir plus
Epargne des ménages et longévité

Epargne des ménages et longévité

le 3 février 2012 par Hippolyte d'Albis ,
Cette note est composée de deux parties. La première traite de l’effet de la longévité sur les niveaux de la consommation et de l’épargne au cours du cycle de vie. Elle présente les développements récents du modèle qui lui permettent de mieux reproduire la réalité observée et analyse les conséquences de la hausse de la longévité. La seconde partie traite plus spécifiquement de la composition de l’épargne des ménages en mettant l’accent sur les produits financiers proposant une rente viagère. Elle...
En savoir plus
Séminaire complémentaire sur l'épargne (2011)

Séminaire complémentaire sur l'épargne (2011)

le 16 décembre 2011 par Chaire TDTE ,
En complément du séminaire Vieillissement et épargne du 3 novembre 2011, la Chaire Transitions démographiques, Transitions économiques se penche à nouveau sur les comportements d’épargne dans une société vieillissante. La part de l’assurance-vie de l’épargne nationale (40% selon le rapport Berger-Lefebvre) montre l’intérêt que peuvent porter les Français pour les produits financiers comme générateurs d’épargne. Cependant, avec l’élongation de l’espérance de vie, la meilleure protection sociale pour...
En savoir plus
Investissements, démographie et actifs financiers : les nouveaux enjeux (2011)

Investissements, démographie et actifs financiers : les nouveaux enjeux (2011)

le 22 novembre 2011 par Chaire TDTE ,
La perception usuelle de la désindustrialisation se fonde fréquemment sur une analyse statique et parcellaire des délocalisations, des emplois perdus, des financements insuffisants, du commerce international ou d’un clivage entre sphères financière et productive. Toutefois, la compréhension du schéma explicatif sous-jacent nécessite une approche plus systémique du phénomène.L’objectif de cet article est de mettre en exergue l’articulation des mécanismes de financement, à l’échelle mondiale et aux...
En savoir plus
Équilibre international épargne-investissement dans un monde en transition démographique (2011)

Équilibre international épargne-investissement dans un monde en transition démographique (2011)

le 22 novembre 2011 par Chaire TDTE ,
Depuis une dizaine d'années, la plupart des pays industrialisés exhibent une dégradation de leurs comptes courants, concomitante à une baisse tendancielle de leur capacité d'épargne comme de leurs investissements productifs. Par ailleurs, les divergences de soldes courants entre pays industrialisés et émergents sont croissantes. Les flux financiers internationaux se sont ainsi inversés pour s'opérer dorénavant des émergents vers les pays industrialisés, contrairement aux prédictions théoriques et...
En savoir plus
Investissements, démographie et actifs financiers : les nouveaux enjeux

Investissements, démographie et actifs financiers : les nouveaux enjeux

le 21 novembre 2011 par Didier Folus ,
La perception usuelle de la désindustrialisation se fonde fréquemment sur une analyse statique et parcellaire des délocalisations, des emplois perdus, des financements insuffisants, du commerce international ou d’un clivage entre sphères financière et productive. Toutefois, la compréhension du schéma explicatif sous-jacent nécessite une approche plus systémique du phénomène.L’objectif de cet article est de mettre en exergue l’articulation des mécanismes de financement, à l’échelle mondiale et aux...
En savoir plus
L'épargnant dans un monde en crise, ce qui a changé

L'épargnant dans un monde en crise, ce qui a changé

le 16 novembre 2011 par André Masson - Luc Arrondel ,
La crise a affecté les comportements de l'épargnant : les ménages français se sont montrés en moyenne plus "prudents", désirant épargner davantage dans des placements plus sûrs et à long terme, et limiter parallèlement leurs investissements risqués. Comment expliquer ce changement ? Les Français se sont-ils simplement adaptés au nouvel environnement économique et aux évolutions perçues dans leur situation personnelle : baisse anticipée des ressources ou des rendements d'actifs, exposition au risque...
En savoir plus
Vieillissement et comportement d'épargne (2011)

Vieillissement et comportement d'épargne (2011)

le 4 novembre 2011 par Chaire TDTE ,
Ce séminaire "Vieillissement et Epargne " a eu lieu le 3 novembre 2011 et a traité de l’impact macroéconomique du vieillissement sur l’épargne, à travers l'analyse des comportement individuels. La théorie du cycle de vie veut qu'un individu s'endette jeune, épargne à l'âge adulte et désépargne à l'âge de la retraite. Mais la réalité est différente.  Quels sont les facteurs qui influent sur le comportement d'épargne des individus (système de retraite, etc.) ?Intervenants : Jérôme Glachant, André Masson
En savoir plus
Marché des actifs financiers, comportements d'épargne et vieillissement (2011)

Marché des actifs financiers, comportements d'épargne et vieillissement (2011)

le 21 octobre 2011 par Chaire TDTE ,
La crise a-t-elle rendu l'épargnant plus prudent ? Ce dernier a-t-il aujourd'hui « encore » moins d'appétence pour le risque qu'hier ? Et, si oui, faut-il s'en inquiéter, certains faisant déjà le constat d'un manque d'initiative et d'entreprise dans notre pays avec des épargnants privilégiant à l'excès les placements de « bon père de famille » ? Afin de répondre à ces questions, les auteurs ont  cherché principalement à expliquer le désir de prudence accru exprimé par les ménages après la crise financière...
En savoir plus
Marché des actifs financiers, comportements d'épargne et vieillissement

Marché des actifs financiers, comportements d'épargne et vieillissement

le 21 octobre 2011 par André Masson - Jérôme Glachant - Luc Arrondel ,
La crise a-t-elle rendu l'épargnant plus prudent ? Ce dernier a-t-il aujourd'hui « encore » moins d'appétence pour le risque qu'hier ? Et, si oui, faut-il s'en inquiéter, certains faisant déjà le constat d'un manque d'initiative et d'entreprise dans notre pays avec des épargnants privilégiant à l'excès les placements de « bon père de famille » ? Afin de répondre à ces questions, les auteurs ont  cherché principalement à expliquer le désir de prudence accru exprimé par les ménages après la crise financière...
En savoir plus
Les immigrés de la première génération à l’heure de la retraite (2011), Programme

Les immigrés de la première génération à l’heure de la retraite (2011), Programme

le 3 décembre 2010 par Chaire TDTE ,
Cette rencontre a eu lieu dans le cadre du 2e cycle Immigration, intégration, assimilation : quelles politiques pour l’Europe vieillissante ? de la saison Innover en solidarités.L’immigration de travail des années 1950 était à l’origine considérée comme provisoire par les pouvoirs publics. Mais « elle s’est installée et s’est ridée » (Mohamed Bousnane) Comment vieillissent ces populations en France ? Quelles représentations (histoires ou mythes) de l’immigration ont-elles construites ?
En savoir plus
Produits d’épargne : comment financer ses vieux jours ? (2010)

Produits d’épargne : comment financer ses vieux jours ? (2010)

le 22 mars 2010 par Chaire TDTE ,
Cette rencontre a eu lieu dans le cadre de la seconde saison des rencontres du jeudi : Le vieillissement : une chance pour la société ?Les français vivent de plus en plus et la dépendance représente un coût toujours plus élevé pour nos sociétés. Le paiement de ces dépendances nécessitent donc des sources de financement alternative ou une rationalisation des dépenses.
En savoir plus
Peut-on réformer les retraites sans repenser les carrières ? Secteur privé, secteur public, seconde carrière (2010)

Peut-on réformer les retraites sans repenser les carrières ? Secteur privé, secteur public, seconde carrière (2010)

le 22 février 2010 par Chaire TDTE ,
Cette rencontre a eu lieu dans le cadre de la seconde saison des rencontres du jeudi : Le vieillissement : une chance pour la société ?Présentations : Thomas Barnay, Côme Segretain, André GauronL'allongement de l'espérance de vie et la chute du ratio actifs/retraités appellent au repoussement progressif de l'âge de départ à la retraite. Les arguments contre ces réformes nous disent que le taux d'emploi des seniors est de toute façon bien trop élevé. La compréhension et la dynamisation de marché du...
En savoir plus
L'assurance-vie : outil de promotion de l’épargne longue

L'assurance-vie : outil de promotion de l’épargne longue

le 1 octobre 2009 par Jacques Pelletan - Jean-Hervé Lorenzi ,
Les assureurs vie français n'ont pas compté jusqu'à présent parmi les institutions financières les plus touchées par la crise financière actuelle, leur exposition aux dérivés de crédit s'étant révélée marginale. Pour autant, cette crise s'est traduite par de lourdes pertes sur leurs portefeuilles actions et obligations et a modifié les flux de collecte. L'assurance vie n'est donc pas à l'abri de cette crise. Or, elle est un investisseur de premier plan au coeur du processus de canalisation de l'épargne...
En savoir plus
Les Français sont-ils prudents ? Patrimoine et Risque sur les revenus des ménages

Les Français sont-ils prudents ? Patrimoine et Risque sur les revenus des ménages

le 1 septembre 2009 par Luc Arrondel ,
« Constituer une réserve contre les circonstances imprévues », voilà comment Keynes (1936) commençait sa liste des « huit motifs principaux, ou raisons de caractère subjectif, qui poussent les individus à s’abstenir de dépenser leur revenu ». Cette épargne de précaution — notamment contre les aléas des ressources futures — modélisée trente ans plus tard par Leland (1968), Sandmo (1970) ou Drèze et Modigliani (1972) et renouvelée par Kimball (1993), a toujours été une des motivations principales avancées...
En savoir plus
Liquidation des pensions de retraite différenciée selon l’espérance de vie

Liquidation des pensions de retraite différenciée selon l’espérance de vie

le 4 août 2009 par Jacques Pelletan ,
Nous savons qu’il est nécessaire, si l’on souhaite maintenir un niveau de vie décent pour les retraités, de penser le partage de l’augmentation de l’espérance de vie entre durées d’assurance et de retraite. Mais il peut y avoir un décalage important entre la durée d’assurance souhaitée et l’âge effectif du départ en retraite, celui-ci pouvant à la fois tenir à l’actif lui-même ou au marché de l’emploi. Tout au long de cette étude, nous constatons qu'il Il y a non seulement une surmortalité pour les...
En savoir plus
Préférences des épargnants (2009)

Préférences des épargnants (2009)

le 12 juin 2009 par Chaire TDTE ,
Cette rencontre a eu lieu dans le cadre de la première saison des rencontres du jeudi : Le vieillissement : un monde d'incertitudes. La constitution d'une épargne-retraite, l'évolution de notre système de retraite, les modifications que subissent notre système de santé, toutes ces questions sont abordés le plus souvent d'un point de vue sociétale et macroéconomique. Pourtant, la connaissance des préférences des individus est une condition de la réussite de telles évolution car c'est à eux d'accepter...
En savoir plus