Rapport 2017

Le 13 novembre 2017 par Chaire TDTE
Rapport 2017

La Chaire TDTE a imaginé un dispositif de deuxième chance. Les individus sans diplôme accèdent à une formation qualifiante gratuite de 400 heures. Le niveau de capital humain dans l’enseignement technique et à l’université s’élève et le revenu par habitant est en hausse de 6,6%.  Les trappes à sous-qualification, qui caractérisent le système français, devraient se résorber à long terme. Ainsi, après deux générations, les individus issus de familles non qualifiées et bénéficiaires du dispositif de deuxième chance vont pouvoir poursuivre, dans leur grande majorité, des études supérieures, techniques ou universitaires. 

Fichiers joints