Quelle épargne retraite à l’horizon 2035 ?

Le 17 février 2016 par Jérôme Glachant

Or, plus que dans d’autres pays, les transferts publics financés par prélèvement obligatoire 1 constituent en France la première source de revenu disponible pour les individus de plus de 65 ans. Le développement de l’épargne retraite constitue donc une voie naturelle pour maintenir le pouvoir d’achat relatif des retraités.Les pouvoirs publics l’ont bien saisi, puisque dès le tournant des années 90 des produits d’épargne spécifiquement destinés à la retraite ont été introduits tels les contrats « Madelin » en 1994. La loi Fillon de 2003 a permis la création des Plans d’Epargne Retraite Populaire (PERP) et des Plans d’Epargne Retraite Collectif (PERCO) pour compléter la panoplie des dispositifs de retraite dits supplémentaires. Douze ans après, un premier bilan peut être effectué alors même que le vieillissement et l’amollissement de la croissance sont des processus entamés. L’extinction programmée du FRR à l’horizon 2021 souligne la difficulté à éloigner une épargne retraite publique de la tentation d’une capture prématurée. L’épargne retraite doit se développer autour de son noyau dur privé constitué par la retraite supplémentaire.

Jacque Pelletan. Chaire TDTE, Novembre 2015.