Quel choc d'offre sur les propriétaires en faveur de la vente anticipée de leur logement

Le 24 mai 2017 par André Masson

Le développement de la Vente Anticipée Occupée du logement suppose un choc sur l'offre des propriétaires seniors, a priori réticents à une aliénation précoce de leur bien qui les oblige à s'acquitter des loyers pour pouvoir rester chez eux. Ce choc passerait par une forte incitation fiscale, i.e. un différentiel d'impôt conséquent selon le choix du propriétaire de vendre ou non. Deux solutions sont possibles : la première revient à taxer davantage la rente foncière en rendant moins favorable la propriété de son logement ; la seconde passe par une augmentation sélective des droits de succession, jusqu'ici inédite mais plus appropriée.