Macroeconomic evidence suggests that asylum seekers are not a “burden” for Western European countries

Le 20 juin 2018 par , Hippolyte d’Albis, Ekrame Boubtane, Dramane Coulibaly
Macroeconomic evidence suggests that asylum seekers are not a “burden” for Western European countries

Résumé : cet article vise à évaluer les effets économiques et fiscaux des afflux de demandeurs d'asile en Europe occidentale de 1985 à 2015. Il repose sur une méthodologie empirique largement utilisée pour estimer les effets macroéconomiques des chocs et des politiques structurels. Il en ressort que les afflux de demandeurs d’asile ne détériorent ni les performances économiques ni l’équilibre budgétaire des pays d’accueil, car l’augmentation des dépenses publiques induites par les demandeurs d’asile est largement compensée par une augmentation des recettes fiscales nettes des transferts. Lorsque les demandeurs d'asile deviennent des résidents permanents, leurs impacts macroéconomiques deviennent positifs.

Fichiers joints