Les Français sont-ils prudents ? Patrimoine et Risque sur les revenus des ménages

Le 1 septembre 2009 par Luc Arrondel ,
Les Français sont-ils prudents ? Patrimoine et Risque sur les revenus des ménages

« Constituer une réserve contre les circonstances imprévues », voilà comment Keynes (1936) commençait sa liste des « huit motifs principaux, ou raisons de caractère subjectif, qui poussent les individus à s’abstenir de dépenser leur revenu ». Cette épargne de précaution — notamment contre les aléas des ressources futures — modélisée trente ans plus tard par Leland (1968), Sandmo (1970) ou Drèze et Modigliani (1972) et renouvelée par Kimball (1993), a toujours été une des motivations principales avancées pour expliquer l’accumulation du patrimoine, à côté de la préparation de la retraite et de la transmission intergénérationnelle. 


INSEE, ÉCONOMIE ET STATISTIQUE N° 417–418, 2008.

Fichiers joints