Investissements, démographie et actifs financiers : les nouveaux enjeux

Le 21 novembre 2011 par Didier Folus ,
Investissements, démographie et actifs financiers : les nouveaux enjeux

La perception usuelle de la désindustrialisation se fonde fréquemment sur une analyse statique et parcellaire des délocalisations, des emplois perdus, des financements insuffisants, du commerce international ou d’un clivage entre sphères financière et productive. Toutefois, la compréhension du schéma explicatif sous-jacent nécessite une approche plus systémique du phénomène.L’objectif de cet article est de mettre en exergue l’articulation des mécanismes de financement, à l’échelle mondiale et aux niveaux nationaux, avec les mutations industrielles, ainsi que le rôle joué par l’industrie de la finance dans la structuration de ces mécanismes. La conclusion de cette étude semble très claire: l’industrie de l’assurance surmontera d’autant mieux les turbulences financières de l’année 2008, qu’elle aura su améliorer son ratio combiné dans ses branches traditionnelles, revenir aux fondamentaux économiques pour créer des revenus durables. Les entreprises européennes, notamment celles n’étant que peu exposées aux produits structurés, devraient voir leurs métiers évoluer en fonction des anticipations économiques d’ensemble, et non pas en fonction du dénouement des difficultés actuelles dans certains marchés de crédit.


Séminaire « Le rôle de l’épargne retraite dans le financement de l’économie » (2013), Chaire Transitions démographiques, Transitions économiques - Caisse des Dépôts, note de la Chaire TDTE n°3 – Saison 1

Fichiers joints