Confinement et Inégalités scolaires - le point de vue de Nathalie Chusseau

Le 15 avril 2020 par Chaire TDTE

Nathalie Chusseau, professeure d'économie à l'Université de Lille, a rédigé une tribune sur l'impact du confinement sur les inégalités scolaires en France. Les enfants issus de milieux défavorisés pâtissent plus largement d'un manque d'équipement des foyers en ordinateurs et d'un manque d'accès à internet les empêchant de pouvoir suivre les cours à distance.

De plus, pour tout milieu confondu, les parents ne sont pas armés pour "faire l'école à la maison", le décrochage scolaire risque de s'aggraver pendant le confinement.

En définitive, l'éducation nationale est sans nouvelles de 5% à 8% des élèves. Nathalie Chusseau promeut la proposition de la Chaire TDTE de mettre en place un tutorat en visioconférence entre écoliers et retraités, qui sont pour la plupart en bonne santé, en bonne condition physique, qui sont sources de compétences et de connaissances utiles à la société. La solidarité intergénérationnelle est un moyen de réduire l'accroissement des inégalités scolaires.


Le texte est aussi publié sur le site de l'Institut Sapiens.