1993, 2003, 2010 : des réformes efficaces ?

Le 14 juin 2013 par Didier Blanchet ,
1993, 2003, 2010 : des réformes efficaces ?

Le Conseil d’orientation des retraites (COR) a publié fin 2012 le résultat d’un nouvel exercice de projection. En 2020, il serait compris entre 20,8 à 24,9 milliards d’euros, soit entre 0,9 et 1,1% du PIB prévu pour cette date. Ces chiffres ont pu être interprétés comme une nouvelle preuve que les réformes ont largement été inefficaces. Cette lecture est erronée : si l’on regarde au-delà de ce moyen terme, ces nouvelles projections appellent une lecture assez différente.Surtout, le scénario médian ne montre aucune détérioration supplémentaire à long terme, avec un déficit qui recule même à 0,6 point de PIB en 2060 et un ratio retraites/PIB lui aussi en léger repli : 13,5% du PIB contre 13,8% aujourd’hui. Sur le long terme, le message est ainsi assez éloigné du catastrophisme souvent associé aux projections des retraites. La question est donc avant tout :  l'efficacité de ces réformes a-t-elle vraiment été jusqu’au point de considérer que l’« impossible réforme » n’est plus très loin d’être achevée ?

Séminaire « Les pistes de réforme du système des retraites et leurs impacts sur le niveau de vie des générations» (2013), Chaire Transitions démographiques, Transitions économiques - Caisse des Dépôts, note de la Chaire TDTE n°31 – Saison 2

Fichiers joints